Le plastique en question

Résultat de recherche d'images pour "delf"

L’écologie est une préoccupation importante dans notre société actuelle, et les sujets du DELF et du DALF concernent très souvent cette thématique. Il convient donc de se faire une culture sur le sujet afin de ne pas être dépourvu d’idées au moment d’exprimer son opinion. Voici donc un petit dossier sur le plastique qui vous permettra de vous concentrer sur la qualité de votre expression plutôt que sur la recherche d’idées.


Chaque minute, l’équivalent d’un camion poubelle de plastique est déversé dans l’océan. Nous produisons en moyenne 300 millions de tonnes de plastiques par an et on estime qu’entre 8 et 12 millions de tonnes finissent dans nos océans…

greenpeace
10 tonnes de plastique sont produites chaque seconde dans le monde




Depuis 1950, la production mondiale de plastique n’a cessé d’augmenter.

Elle a atteint un niveau record de 320 millions de tonnes en 2015, soit l’équivalent de 10,1 tonnes par seconde, consommant 8% environ de la production mondiale de pétrole, comme l’illustre le décompte impressionnant du planetoscope publié sur le site Consoglobe.

Gobi, la gourde révolutionnaire ?
Une alternative aux gobelets en plastique : la gourde !

9% seulement du plastique est recyclé

Une faible quantité de cette montagne de plastique est récupérée puisque seulement 9% des plastiques que le monde a jamais produites ont été recyclées, selon le rapport de l’ONU. Une part à peine plus grande – 12% – a été incinérée. La très grande majorité du plastique produit termine donc sa vie dans les décharges, les océans ou encore les canalisations.

Un des handicaps est le manque de débouchés pour la matière recyclée, du fait de prix plus élevés que celle issue des énergies fossiles ou de doutes sur les propriétés de ces matériaux. Une grande partie des plastiques échappent aussi tout simplement à la collecte.

Le recyclage

Si le plastique n’est pas recyclable à l’infini, il peut être recyclé plusieurs fois avant d’être considéré comme un déchet. Il est donc important de bien trier le plastique pour qu’il soit réutilisé. L’industrie réutilise le plastique recyclé pour en faire d’autres composants : pièces automobiles, habits en PVC recyclé, barquettes… Pour donner un ordre d’idée, recycler une tonne de bouteilles permet d’économiser 830 litres de pétrole.

recyclage plastique

Des milliers d’années avant de disparaître

Cette accumulation est d’autant plus inquiétante que le matériau met des siècles à disparaître. De fait, la plupart des plastiques ne sont pas biodégradables, ils se décomposent lentement en plus petits fragments connus sous le nom de microplastiques.

Une personne brandissant une granule microplastique.

Lorsque le plastique se décompose, il est encore plus difficile de le retirer des océans. Des études suggèrent que des milliers d’années sont nécessaires pour que les sacs en plastique et les récipients en polystyrène se décomposent, contaminant pendant ce temps les sols et l’eau.

1,6 million de kilomètres carrés de détritus marins, le Septième continent

Les océans sont ainsi les grandes victimes de nos modes de vie. Une partie des sacs, bouteilles, emballages, mais encore les filets de pêche abandonnés et les microparticules dégradées terminent à la mer. Ces composants s’agglutinent ensuite dans l’océan Pacifique, sous l’effet de tourbillons géants formés par les courants marins.

Le «Great Pacific Garbage Patch» (GPGP) modélisé par les chercheurs de The Ocean Cleanup.

La surface de cette décharge flottante pèserait 80.000 tonnes et ferait trois fois celle de la France, selon une étude publiée dans la revue Scientific Reports.

DES SOLUTIONS EXISTENT

SoluBag : un sac plastique soluble et non toxique

Des ingénieurs chiliens ont créé la surprise en présentant en juillet un sac plastique soluble dans l’eau et non polluant. Ils ont eu l’idée de remplacer le pétrole par un dérivé de roche calcaire. Et selon SoluBag, ce sac qui se dissout en quelques minutes ne laissant que du carbone dans l’eau n’est ni dangereux pour l’homme ni pour l’environnement. SoluBag commercialisera ses sacs à partir d’octobre au Chili. L’entreprise a aussi présenté un sac en toile plus résistant et soluble dans l’eau chaude.

Deux chercheurs brandissent leurs sacs fabriqués à base de calcaire devant un verre d'eau.

Ces sacs solubles ne coûteraient pas plus cher à produire, selon les chercheurs. Photo : AFP / CLAUDIO REYES

PlasticRoad : construire des routes en plastique venant des océans

Le projet PlasticRoad de la firme néerlandaise VolkerWessels veut remplacer l’asphalte utilisé pour les routes par une matière recyclée à partir de déchets de plastique provenant de l’océan. Selon les ingénieurs responsables du projet, ces routes en plastique seraient plus résistantes aux températures extrêmes, plus imperméables et auraient une durée de vie trois fois plus longue que les routes bitumées.

Construction d'une route en matériaux de plastique recyclés.

Ces routes en plastique recyclé résistent à – 40 degrés Celcius et à la corrosion. Photo : VolkerWessels

Conceptos Plasticos : des maisons solides, abordables en plastique

La société colombienne Conceptos Plasticos a développé une expertise dans la construction de bâtiments en plastique recyclé. En 2017, 750 habitations ont été construites à Bogota permettant de recycler environ 100 tonnes de déchets par mois. En plus de l’aspect écologique, l’initiative permet de loger des personnes sans abris ou démunies à moindre coût.

Les équipes de l'entreprise colombienne Conceptos Plasticos construisent une maison avec des briques en plastique recyclé.

L’architecte Oscar Mendes est à l’origine de Conceptos Plasticos, qui a été créé en 2010. Photo : Conceptos Plasticos

Plastic Attack : un mouvement citoyen mondial contre le suremballage

En mars 2018, une vingtaine de clients ont pris d’assaut un supermarché au Royaume-Uni et ont retiré les emballages en plastique des produits en guise de protestation. L’événement a été partagé à la vitesse de l’éclair sur les réseaux sociaux et le mouvement Plastic Attack a alors vu le jour, donnant lieu à des actions pacifiques dans une cinquantaine de villes du monde.

Des paniers d'épicerie.

Les clients déposent des emballages superflus à l’extérieur du supermarché. Photo : Radio-Canada / Marie-Maude Pontbriand

SOURCES :

Greenpeace france

Le Figaro

Résultat de recherche d'images pour "le figaro"

Radio Canada


Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.