Les 80 secondes de…

Chaque matin, le journaliste du 7/9 sur France Inter présente un fait d’actualité politique ou culturelle en quatre-vingt secondes. Le 26 mai il était question de la Commission d’enrichissement de la langue française.

TRANSCRIPTION

Il a fallu un peu de temps, le combat n’est pas gagné, pour faire reculer « cluster » et lui préférer « foyer » ou « grappe » épidémique.

Quatre-vingts secondes ce matin sur la brassée de mots publiés au Journal officiel le week-end dernier par la Commission d’enrichissement de la langue française. 

Certains de ces mots, venus le plus souvent de l’anglais, étant fréquemment prononcés à ce micro, je me devais de partager cet exercice d’honnêteté lexicale. 

La commission fait des propositions 

Ainsi de « podcast » — la commission propose tout simplement « audio », « audio de rattrapage » si l’émission existe déjà, « audio original » si le programme est créé pour internet. 

Je vous parle souvent de série télé ici et j’avoue m’arracher les cheveux à chaque fois que je dois employer « showrunner » pour qualifier celui ou celle qui pense et produit une série de A à Z. La commission me propose un tout simple « directeur » ou « directrice de série », moins chic mais très efficace. 

Pour le monde de l’édition, où la perspective de voir des « sensitivity readers » traverser l’Atlantique pour vérifier si un manuscrit ne va pas choquer telle ou telle minorité de ses lecteurs, la Commission propose le très beau « démineur éditorial ». On n’est pas pressé de les voir arriver en France. 

Je vous mets le lien vers cette brassée de mots qui concernent, vous le voyez, les mondes des médias, du livre mais aussi de la mode.

La Commission d’enrichissement de la langue française n’entend pas se substituer à l’usage ni dicter pour l’éternité le bon mot ou la juste langue. Elle propose de suivre les changements du monde et de proposer des mots français pour les nommer. C’est suffisant et c’est délicieux. 

Le dispositif d’enrichissement de la langue française a pour mission première de créer des termes et expressions nouveaux afin de combler les lacunes de notre vocabulaire et de désigner en français les concepts et réalités qui apparaissent sous des appellations étrangères. Placée sous l’autorité du Premier ministre et coordonnée par la Délégation générale à la langue française et aux langues de France (DGLFLF), la Commission d’enrichissement de la langue française repose sur un réseau de 19 groupes d’experts des domaines scientifiques et techniques répartis dans 13 ministères, et travaille en concertation permanente avec des partenaires institutionnels comme l’Académie des sciences, des universitaires spécialistes de la langue, mais aussi des membres d’organismes de normalisation (AFNOR) et des responsables de la politique linguistique des pays francophones.

Une fois validés par l’Académie française, les termes sont publiés au Journal officiel de la République française ; ils sont d’usage obligatoire dans les administrations et les établissements de l’État et servent de référence, en particulier pour les traducteurs et les rédacteurs techniques.

EXEMPLES

Divulgâcher, v.
Définition : Gâcher l’effet de surprise chez le lecteur ou le spectateur en dévoilant tout ou partie de l’intrigue d’une œuvre de fiction.
Équivalent étranger : spoil (to).

Infox, n.f.
Synonyme : information fallacieuse.
Définition : Information mensongère ou délibérément biaisée.

Équivalent étranger: fake news


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.