Tonton David

C’est tout un pan du reggae et du hip-hop hexagonal qui disparaît avec la mort soudaine de Tonton David, 53 ans, mardi 16 février. De son vrai nom David Grammont, le chanteur avait popularisé le raggamuffin, en 1990, avec son morceau Peuples du monde.

La mort de Tonton David, le chanteur qui a fait entrer le reggae dans la culture populaire française

Avec « Peuples du monde » et « Chacun sa route », Tonton David a popularisé le reggae en français. Il est mort à 53 ans, à Metz, alors qu’il s’apprêtait à enregistrer un nouveau disque. Après des titres engagés comme Sûr et certain (contre le Front national) et le tendre My Number One, extraits d’Allez leur dire (350 000 exemplaires vendus), Tonton David remporte un énorme succès avec la chanson Chacun sa route, chantée aux côtés de Geoffrey Oryema et de Manu Katché pour la bande originale du film Un Indien dans la ville. Il est accompagné à la basse de son coauteur, Yovo M’Bouéké, et de Tyrone Downie, compagnon de Bob Marley, aux claviers.

Son premier titre qui le fait connaître du grand public

[Refrain]
Issus d’un peuple qui a beaucoup souffert
Nous sommes issus d’un peuple qui ne veut plus souffrir, say
Issus d’un peuple qui a beaucoup souffert
Nous sommes issus d’un peuple qui ne veut plus souffrir

Que tu sois dans la ville ou bien à la campagne
Sache qu’il y a d’nouveaux DJ qui vont chauffer les dancehalls
Avertissement pour tous les sound boys dans les parages
Ne les testez pas, malheureux, il va y avoir de la casse
David au micro sur le riddim très, très relax
Je suis méchant, sauvage, j’écrase partout où je tchatche
Je donne beaucoup d’respect pour tous les boss de la capitale
J’assume tout c’que j’dis, je suis un jeune responsable
Prends garde à la tentation car grands sont les pouvoirs du mal
Tous les politicos ne sont que des canailles
Le crime, la pression, la police rendent la vie crucial
Émancipe-toi si comme moi, tu es lassé

[Refrain]
Issus d’un peuple qui a beaucoup souffert
Nous sommes issus d’un peuple qui ne veut plus souffrir, say
Issus d’un peuple qui a beaucoup souffert
Nous sommes issus d’un peuple qui ne veut plus souffrir

Dédicacé pour Mosiah Garvey
Autour d’un drapeau, il faut se rassembler
Le rouge pour le sang que l’oppresseur a fait couler
Le vert pour l’Afrique, man, et ses forêts
Jaune pour tout l’or qu’ils nous ont volé
Noir parce qu’on n’est pas blanc, on est tous un peu plus foncés
Symbole d’unité africaine, de solidarité
Noirs et blancs, ensemble faut danser, Tonton David devient DJ, ça sonne

[Refrain]
Issus d’un peuple qui a beaucoup souffert
Nous sommes issus d’un peuple qui ne veut plus souffrir, say
Issus d’un peuple qui a beaucoup souffert
Nous sommes issus d’un peuple qui ne veut plus souffrir

Tant qu’il y aura dans la ville des promoteurs
Des bushmasters, des sélecteurs et des opérateurs
Des microphones et des massifs amplificateurs
Des caissons efficaces, quatre kilos, ça n’me fait pas peur
On vous dira haut et fort que l’pape est un imposteur
Que Christophe Colomb n’était qu’un menteur
Que l’respect des personnes âgées doit être de rigueur
Que devant notre père, il faut être à la hauteur
Eh, raggamuffins, sortez de votre torpeur
Fini le temps des larmes, fini le temps des leurres
Au micro, en direct pour toi, c’est l’avertisseur
Bientôt, sous l’effet d’nos lyrics tchatchés avec fureur
Babylon s’effondrera, Jah sait qu’j’suis pas un joker
Je demande aux quartiers de crier en chœur
Cette dédicace pour les blacks, les blancs et les beurs
Tonton David au micro, c’est lui, l’avertisseur, say

[Refrain]
Issus d’un peuple qui a beaucoup souffert
Nous sommes issus d’un peuple qui ne veut plus souffrir, say
Issus d’un peuple qui a beaucoup souffert
Nous sommes issus d’un peuple qui ne veut plus souffrir

Frères et sœurs, écoutez-moi attentivement
Au micro original, je n’veux pas perdre mon temps
Levez vos yeux, votre cœur vers le Tout-Puissant
Avoir la foi, c’est bien plus fort que d’avoir de l’argent
Regarde la situation, c’est désespérant
Une crise mondiale face à laquelle tout le monde est impuissant
Et les choses vont toujours en évoluant
Encore trop de conflits entre les noirs et les blancs

[Refrain]
Issus d’un peuple qui a beaucoup souffert
Nous sommes issus d’un peuple qui ne veut plus souffrir, say
Issus d’un peuple qui a beaucoup souffert
Nous sommes issus d’un peuple qui ne veut plus souffrir, say
Issus d’un peuple qui a beaucoup souffert
Nous sommes issus d’un peuple qui ne veut plus souffrir, say
Issus d’un peuple qui a beaucoup souffert
Nous sommes issus d’un peuple qui ne veut plus souffrir

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.